Header

Aides Auditives à Ancrage Osseux

Système BAHA, Bone Anchored Hearing Aid

L’implantation

Si l’essai du système d’aide auditive à ancrage osseux a été concluant, le chirurgien s’assurera de la mise en place chirurgicale de l’implant lors d’une intervention mineure de moins d’une heure en général.

Localisation de l’implant

L’implant percutané des sociétés Cochlear et Oticon Médical est posé derrière l’oreille, dans l’os temporal, environ 2 cm derrière l’implantation des cheveux.

L’implant aimanté de Sophono est posé derrière l’oreille à environ 6 cm du conduit auditif ou équivalent.
L’implant aimanté manque encore d’un recul clinique suffisant pour juger de son efficacité, mais a l’avantage d’être recouvert entièrement par le tissu cutané, limitant ainsi les problèmes d’infections potentielles.

Si vous portez des lunettes, un casque, etc. qui risquent de gêner le port du processeur, signaler-le au chirurgien qui peut éventuellement essayer d’adapter l’emplacement de l’implant.

Anesthésie

Suivant le pays (par-exemple en Suisse, essentiellement sous anesthésie locale), les habitudes du chirurgien, votre état physique et votre souhait, l’anesthésie peut être soit locale ou générale (durée environ 1 heure en moyenne) et ce quel que soit le type d’implant (percutané ou aimanté).
Les enfants sont implantés sous anesthésie générale.
Une bi-implantation (implantation des deux côtés en même temps) s’effectue généralement aussi sous anesthésie générale.

Hospitalisation

Comme pour toute opération, l'hospitalisation est généralement précédée (1 à 2 semaines avant) d'une consultation préopératoire avec l'anesthésiste.
L'hospitalisation varie suivant le type d’anesthésie, selon les patients et les centres d’implantation :

En général, on a droit à la visite de l’anesthésiste, éventuellement un audiogramme pour vérifier la conduction osseuse et la visite du chirurgien pour s’assurer que tout va bien. La veille, il faut prendre une douche à la Bétadine (chez soi ou à l’hôpital) pour supprimer les microbes et prévenir les risques d'infection. Après une « bonne nuit de sommeil », re-douche à la Bétadine et on attend son tour…

Implantation avec implant percutané

Implantation par technique du lambeau d'avancement
1,5 ans après implantation par technique du lambeau d‘avancement

L’implantation est normalement effectuée en une seule opération, néanmoins chez certaines personnes ou les enfants, elle peut être effectuée en deux étapes : la première consiste en la mise en place de la fixture, la deuxième en la mise en place du pilier après quelques semaines d’ostéo-intégration.

Il existe principalement deux méthodes opératoires :

La procédure chirurgicale comporte différents temps et nécessite l’utilisation d’une instrumentation spécifique. Votre chirurgien vous donnera tous les renseignements nécessaires. Grossièrement :

Implantation avec implant aimanté

La procédure chirurgicale comporte différents temps. Votre chirurgien vous donnera tous les renseignements nécessaires. La description est grossière et est basée sur un article du Pr. R. Siegert, datant de février 2010 :

Soins post-opératoires

Les soins à effectuer (par-exemple désinfecter, changer les pansements s’il y en a) vous seront expliqués avant de quitter l’hôpital et lors du contrôle post-opératoire.
Ils peuvent varier suivant le centre d’implantation mais ils restent minimes. Le plus gênant est de ne pas pouvoir se laver les cheveux (pas d’eau sur la zone opérée) !

Remarques :

Gènes et complications les plus courantes spécifiques à l’implant percutané

Si pour diverses raisons, l’aide auditive ostéo-intégrée ne devait plus donner satisfaction, le pilier peut être dévissé lors d’une simple consultation ORL au centre d’implantation et la peau recouvrira la fixture au bout de quelques semaines. La fixture (principe des sociétés Cochlear, Oticon Médical) intégrée dans l’os n’est enlevé chirurgicalement que dans de très rares cas.

Gènes et complications les plus courantes spécifiques à l’implant aimanté

L’implant aimanté manque encore d’un recul clinique suffisant pour juger de son efficacité et de ses complications éventuelles sur le long terme, mais il a l’avantage d’être recouvert entièrement par le tissu cutané, limitant ainsi les problèmes d’infections potentielles.