Header

Aides Auditives à Ancrage Osseux

Système BAHA, Bone Anchored Hearing Aid

Test / essai de l’aide auditive à ancrage osseux

L’audioprothésiste procède gratuitement, sur prescription médicale, à un test préalable standardisé, lorsqu’il est possible avec prothèse en conduction aérienne (« contour », « intra ») et osseuse afin d’évaluer le bénéfice des différentes solutions prothétiques.

Pour ce faire il examine vos oreilles avec un otoscope pour s’assurer que tout va bien et réalise un bilan audiométrique. Ce bilan vise à mesurer le niveau de perte auditive (audiogramme tonal avec des sons aigus et graves, plus ou moins forts) et le niveau de compréhension de la parole (audiogramme vocal, il faut répéter une liste de mots).
Ces tests sont réalisés sans aides auditives puis avec un processeur fixé en général sur un arceau. Suivant la pathologie, si le choix du côté à implanter n’est pas évident, l’audioprothésiste le détermine en refaisant ces tests en bouchant successivement une oreille puis l’autre. Une bi-implantation est aussi réalisable dans certains cas.
Dans les cas de surdité unilatérale, le processeur sera porté du côté sourd.

Si le test d’aide auditive à ancrage osseux est concluant, l’audioprothésiste effectue le choix du modèle (sa puissance) suivant le degré de surdité, le patient (enfant, adulte, etc…) et le type d’implant (percutané ou aimanté) désiré. Le type d’implant souhaité par le patient doit tenir compte de sa pathologie (acouphène, surdité bilatérale, etc...) et être compatible avec son suivi ORL (par-exemple contrôles IRM réguliers).
L’audioprothésiste explique aussi au patient le fonctionnement, coût, entretien du processeur et répond à toutes vos questions ! Il informe en principe le médecin/chirurgien du centre d’implantation des résultats obtenus par son patient aux différents tests.

Si le candidat potentiel est toujours intéressé, l’audioprothésiste propose alors gratuitement un essai en situation de vie courante pendant 2 semaines environ. Il vous prête un processeur fixé en général sur un arceau de test, ajusté en fonction de votre audiogramme. L’arceau serrant plus fort qu’un bandeau, il permet une meilleure transmission des vibrations et augmente ainsi l’efficacité du test mais n’est pas confortable pour une longue durée.
Le système d’aide auditive à ancrage osseux est le seul système avec implant que l’on puisse tester au préalable, alors profitez-en pour entendre la différence avec et sans aide auditive, dans des situations calmes et avec du bruit ambiant : chez soi, au travail, dans la rue, dans les transports, au restaurant, soirée entre amis, sorties, regarder la télévision, écouter de la musique…
Ce n’est pas forcément évident au début de l’essai d’entendre à nouveau autant de bruit. Si des sons vous gênent signaler le à votre audioprothésiste, ce n’est peut-être qu’une question de réglage !

A l’issue de cet essai, une évaluation du bénéfice objectif et subjectif doit être réalisée par l’audioprothésiste afin d’aider le patient dans sa décision. Votre nouvelle audition, corrigée avec une aide auditive à ancrage osseux, sera équivalente ou supérieure à ces essais pré-implantations :